03
Fév 2022

Prise de position de la Communauté d’intérêts du chanvre sur le communiqué de presse de l’AMCS du 1er février 2022 « Aliments avec mention CBD – détresse et misère »

Le 1er février 2022, l’Association des chimistes cantonaux de Suisse (ACCS) a publié un communiqué de presse sur sa campagne de contrôle de l’année dernière concernant les denrées alimentaires contenant du CBD, dans lequel 85% des échantillons analysés ont été contestés. Pour 73 produits sur 100, les pharmaciens cantonaux ont même dénoncé un risque pour la santé, sans le préciser davantage.

IG Hanf, l’association professionnelle de l’industrie suisse du cannabis, a connaissance du contrôle national des produits effectué par l’AMCS, mais n’a pas encore été informée des détails de l’enquête. On ne sait pas non plus quels produits ont été mis en cause.

En tant qu’association professionnelle, la CI chanvre accorde une grande importance à la sécurité des produits et à la protection des consommateurs. Avec « Swiss Certified Cannabis », elle offre à tous les acteurs du marché un label de qualité qui garantit la sécurité des produits pour les consommateurs. En principe, la déclaration correcte des ingrédients et le respect du cadre juridique incombent toutefois aux entreprises de production qui mettent en circulation des produits contenant du CBD.

Le communiqué de l’AMCC conclut que c’est en premier lieu aux responsables de la mise sur le marché d’améliorer la situation. La CI Chanvre, en revanche, estime qu’il est nécessaire d’agir au niveau de la réglementation, ce qui est dû à une situation juridique insatisfaisante dans le domaine du CBD. C’est pourquoi elle s’engage depuis longtemps, au nom de l’industrie du cannabis, en faveur d’une réglementation globale mais uniforme, afin d’obtenir une sécurité juridique pour la production, le commerce et l’utilisation de produits à base de chanvre/cannabis et de garantir la protection des consommateurs. Avec l’adoption du postulat Minder (« Sécurité juridique pour la production, le commerce et l’utilisation de produits à base de chanvre/cannabis ») le 16 juin 2021 par le Conseil des Etats (30 voix contre 6), ce besoin se manifeste également au Parlement. L’intervention vise à rendre les différentes formes de la plante de chanvre (cannabis) plus exploitables économiquement et à édicter à cet égard une réglementation moderne et complète du cannabis (incluant les législations sur la santé, les denrées alimentaires, les cosmétiques, les médicaments, la circulation routière, les produits du tabac et les douanes). L’association interprofessionnelle salue cet effort et espère que la politique y remédiera.

A propos de la CI chanvre La Communauté d’intérêts du chanvre est l’association professionnelle des producteurs et des commerçants suisses de produits à base de chanvre. Nous encourageons l’échange et la collaboration entre les membres et renforçons le secteur du chanvre en Suisse. La CI chanvre est une interface entre les entreprises et les autorités et défend une approche moderne du chanvre.